Rien / Nothing

Posted on Updated on

Rien / Nothig

Lors de mon dernier séjour au Japon, comme je le fais chaque année depuis longtemps, j’ai demandé à Hatsumi sensei une calligraphie sur le thème de l’année. Généralement, il m’en fait une avec des kanjis légèrement différents du thème. Il aime jouer sur les mots et je pense qu’il sait que je suis prêt à faire les recherches nécessaires pour comprendre ces doubles sens. La plupart du temps, ces homophones me permettent de trouver différentes façons de voir le thème de l’année.

Cette année, je lui ai fait la même demande. Il y avait beaucoup de gens qui attendaient d’avoir une calligraphie. La plupart attendaient avec d’énormes rouleaux de calligraphie en main alors que je lui tendais mon petit carton carré. Il me regarda droit dans les yeux durant plusieurs secondes, puis il trempa son pinceau dans le noire de l’encre. Il traça un kanji que je ne reconnus pas sur le moment. Son style d’écriture demande parfois beaucoup de réflexion pour reconnaître certains kanjis qui nous sont familiers.

« Voilà, c’est le thème de cette année », dit-il en observant ma réaction. Naturellement, il savait bien que je ne pouvais déchiffrer ce kanji aussi facilement. « Rien, c’est le thème, rien ». Sur le moment, j’ai cru qu’il venait de me faire une blague. Mais il rajouta quelques mots. « C’est le rien de mutodori ». Tout venait de prendre un sens. Le « rien » de mutodori n’était pas n’importe quel rien. C’était celui qui contenait tout.

Durant mon séjour, une grande partie de son enseignement se référait au mutodori. Le mutodori n’est pas qu’une simple technique où l’on se défend contre une attaque au sabre. C’est également un état d’esprit. Un état d’esprit rendu possible par la maîtrise des techniques de base, par notre habileté à exécuter du bon taijutsu. À plusieurs reprises, Soke a insisté sur le fait de ne pas mettre de force physique dans l’exécution des techniques.Si l’on agit naturellement, les choses se feront d’elles-mêmes.

Travailler avec sa force musculaire est à l’opposé de ce kanji. Je pense pouvoir dire que le but ultime du budo est probablement la maîtrise du mutodori. Pas la capacité de reproduire une technique de défense contre une arme, mais notre capacité à devenir nous-mêmes un mutodori.

 

Nothing

On my last stay in Japan, as I am doing each year for a long time, I asked Hatsumi Sensei a calligraphy on the theme of the year. Generally, he draws Kanji, slightly different from the theme of the year. He likes to play with words and I think he knows I am willing to do the necessary research to understand these double meanings. Most of the time these homophones allow me to find different ways to see the theme of the year.

This year I made the same request. There were lots of people waiting to have a calligraphy. Most were waiting with huge calligraphy rolls while I handed him my little square cardboard. He looked me straight in the eyes for several seconds, then he dipped his brush in black ink. He drew a Kanji that I did not recognize at the time. His writing style sometimes requires a lot of reflection to recognize some Kanji which we are familiar.

« This is the theme this year, » he said, watching my reaction. Of course, he knew that I could not decipher the Kanji easily. « Nothing, it’s the theme, nothing. » For a moment I thought he had done me a joke. But he added a few words. « It’s nothing mutodori« . Everything had just made sense. The « nothing » of mutodori was not any of nothing. It was the one that contained all.

During my stay, a large part of his teaching was referring to mutodori. The mutodori is not a simple technique where you defend against a sword attack. It is also a state of mind. Rendering mindset possible through the mastery of basic techniques, our ability to execute a good taijutsu. On several occasions, Soke emphasized the idea of not using physical force in the execution of techniques. If we work naturally, the true mutodori will be created by itself.

Working with his muscle strength is at the opposite of this Kanji. I think I can say that the ultimate aim of Budo is probably the control of mutodori. Not only our ability to reproduce a defense technique against a weapon, but our ability to become ourselves a mutodori.

 

Bernard Grégoire

Shihan Bujinkan Québec

Source : https://bujinkanquebec.wordpress.com/2016/02/19/rien/

Advertisements

One thought on “Rien / Nothing

    Turnos Javi said:
    20/02/2016 at 13:39

    Merci. Très inspirateur.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s