JU PO SESHO – JAPAN 2003 – 1

Posted on Updated on

Auteur – Ofer Cohen

Cette année, Hatsumi Sensei met l’accent sur le thème de Ju Po Sesho. Ju signifie «dix»; Po est le moyen suprême comme dans Ninpo et Sesho moyens de négociation. Hatsumi Sensei explique que le sens de Ju va au-delà des dix possibilités d’action. Ici, il signifie en fait l’infini. Il n’est pas seulement une notion de quantité, c’est aussi une question de qualité. Il n’existe aucune restriction dans nos actions. Nous ne créons pas une limitation à la réalisation de maîtrise concluante. Chaque situation qui se produit dans la rencontre avec les opposants est une partie intégrante du processus pour les subjuguer. Y compris les erreurs. Vos erreurs font partie de vos possibilités ouvertes. Nagare continue, vous ne vous arrêtez pas et vous n’êtes pas retenu par vos erreurs !

Vous les utiliser pour avancer vers vos objectifs et vous mouvoir vers le point où il est préférable pour vous d’être. Tel est le sens de Ju en matière de non-restriction.

PO sont les moyens, la façon suprême du Ninjutsu. Jutsu, dans ce contexte, s’entend d’un ensemble de méthodes de combat. PO est basé sur Jutsu de la même manière que Sesho est basé sur le Kihon. Un des points importants ici est de comprendre que, pour la pratique des arts martiaux et rester en vie, il ne suffit pas à maîtriser Jutsu. Nous avons besoin de PO. La technique est nécessaire, elle est l’essentielle des combats. Pourtant, Hatsumi Sensei nous enseigne à être des poètes et chorégraphes: en d’autres termes, d’être des créateurs. Les Créateurs utilisent leurs ressources librement et fraichement. C’est PO. En Ninjutsu il y a Kihon et il existe des techniques, mais ceux qui maîtrisent Ju Po Sesho vont au-delà de Kihon et des techniques. Ils font un usage libre, créatif et inattendu de tout ce qui existe dans la situation pour obtenir les meilleurs résultats possibles du processus de Sesho. Hatsumi Sensei nous enseigne que la lutte contre l’intention d’effectuer une technique est très dangereuse. Les étudiants en Ninjutsu qui comprennent la façon d’Hatsumi Sensei dans leur corps sont comme des musiciens de jazz. Chaque fois ils jouent un peu différemment. Ils improvisent et créent quelque chose de nouveau à chaque instant. Mais leurs improvisations sont fondées sur une base très large et profonde dans la musique.

SESHO moyens de négociation. Premièrement, il est important de souligner l’aspect humain comme élément essentiel de notre formation et de vie. En Ninjutsu, nous reconnaissons la valeur de chaque personne, même si ils ou elles sont rivales. Nous n’agissons pas en raison des sentiments négatifs, de haine, ou en diminuant la valeur des autres.
La Négociation consiste à évaluer la force et les capacités de nos ennemis et aussi l’équilibre entre prendre et donner. Nous sommes mêlés à l’ennemi, en entrant dans son espace personnel, et en l’amenant dans le nôtre.
En Ju Po Sesho, il n’y a pas un seul résultat possible à des Sesho. Tout est en développement et dynamique. Les résultats finaux ne sont pas nécessairement de tuer ou de désactiver. L’idée de base est d’atteindre un état d’harmonie où il n’y a pas de danger. Les obstacles ont été levés et la vie véritable et naturelle des deux côtés peut être remplie.

Ofer Cohen 10Dan, Israel

Advertisements

KIHON RENSHU

Posted on Updated on

Soke a récemment exposé à la fin de classe que chacun doit pratiquer les Kihon Happo et Gogyo no Kata.

Il a été aussi réitéré par Noguchi Shihan que les gens doivent recevoir une formation avec des kamae plus bas et ne pas devenir paresseux dans leurs mouvements.

Nous devons tous développer une base solide dans notre taijutsu.

Pour le faire, il est important de choisir un bon professeur jusqu’à ce que vous développiez une base fondamentale solide des  kihon.

De là, le corps pourra assimiler des mouvements divers d’autres professeurs plus facilement.

C’est donc une bonne idée de trouver un professeur, comme professeur “de base”.

Choisissez-le, s’il vous plaît, sagement.

De là, vous pouvez visiter d’autre dojo et intégrer les mouvements de Professeurs dans votre base pour vous aider à cultiver, gagner une plus grande appréciation et avec bon espoir, avoir une meilleure compréhension de Soke et du Bujinkan Ryu-ha.

“Nous devons avoir des racines fortes et développer un cœur solide pour nous développer en arbre avec des branches fouettantes et avec la résistance (l’élasticité) pour nous plier avec les vents de changement.”

JIN NO BUDO

Posted on Updated on

Dans la formation d’aujourd’hui à la dkms J’ai vraiment aimé une phrase de soke: “nous ne sommes pas de formation budo japonais, mais jin budô, le budô de l’humanité». En tant qu’êtres humains nous sommes tous égaux et il n’ya pas mieux que n’importe quel autre.

Le kumite du Bujinkan n’est pas seulement japonais et il est évident quand on voit tant de gens (environ 400 aujourd’hui!) En provenance de partout dans le monde et l’assemblage de s’entraîner ensemble, ici à Tokyo.

Le budô de Sensei est-delà des frontières et en l’étalant dans notre pays, nous travaillons actuellement afin de mieux l’humaniser. Jin budô est le même dans tous les pays et les techniques mises au point au Japon ne sont pas différents de celles qui se sont développées dans les autres cultures.

C’est pourquoi le Bujinkan est un budo mondial. Lorsque sensei démontrait la yoroi kumi uchi aujourd’hui qu’il prenait tout ce qui serait possible: casque, Sode, cordes suspendues, ceinture, des armes. Et dans cette main, il prendrait le solde de son ukulélé. À la fin de la session, la yoroi de Duncan était une épave.

L’efficacité n’est pas dans les techniquess mais dans l’attitude qu’on a face à un adversaire. Comme sensei Nagato a dit une fois: “il ne faut pas chercher à faire bien, on doit être efficace”. Notre Budo est au-delà des formes.

Nous avons à apprendre les bases et les écoles et les armes afin de créer cet espace où tout est possible. En ne terminant pas les techniques (hanpa) et en utilisant le josei no Jutsu goshin, nous pouvons adapter nos mouvements sans mettre toute pensée en leur sein. Uke attaque et nous nous contentons de réagir, en tenant son équilibre et en l’écrasant.

En Sannin dori cette capacité est nécessaire et hanpa nous donne la possiblité de surmonter les intentions de l’attaquant. Tous budô traditionnels suivent un schéma prédéfini et la créativité disparaît derrière le voile de la forme.

En combat réel, cela signifie que nous devons être conscients des dangers de la situation. En ne terminant pas une technique particulière, nous sommes libres de circuler et de faire face à un second attaquant.

Dans le sport il n’ya qu’un seul adversaire en combat réel, il y en a souvent plus d’un. Des logements que sur une “forme japonaise” n’est pas possible pour ceux qui veulent survivre. La seule façon de survivre est d’ouvrir et de faire preuve de créativité, en détectant les changements qui surviennent dans notre environnement et en réagissant à ces influences.

Jin ne Budo est le niveau ultime de combat parce qu’il implique tout notre être et non pas un ensemble de fiches techniques.

Jin ne Budo est la liberté et quand on peut se manifester dans le dojo, il modifie notre perception de la réalité et nous permet de l’appliquer dans notre vie quotidienne.

Bujinkan praticiens pour leur majorité considèrent toujours que le Bujinkan à un autre art martial et ils se concentrent sur les “martial” et pas assez sur «l’art» partie.

Sensei veut nous faire devenir créatif comme un artiste de ne pas devenir un budoka. Et tel est l’objectif d’un tel séminaire.

Demain sera un autre jour intéressant !

Arnaud cousergue

Really Keeping it Real

Posted on Updated on

Depending on what you personally desire to achieve in your Budo study you must focus your deliberate practice accordingly to reach a level of effectiveness. 

Soke said recently that concentration or focus in Budo is different than that of sports and this is an interesting point.  Meaning that the mindset of Budo is beyond that of simple sport, or better yet competition.  The purpose is universally different in the fact that one is focused on winning and the other on survival.  Sports employ rules, and the Ninja mindset is designed to break them or flourish in an environment of uncommon-common sense.

However, focusing on this idea of focus or concentration in the aspect of training, I feel that it is fair to say that you need a heightened level of concentration in your training to assure that you are achieving the desired results.  Basics are extremely important, but even if you are training only the basics there must be a purpose or point of concentration and you must be confident that your training is designed to achieve desired results, whatever they might be.  The warrior path is a lonely and personal path and what you seek to achieve through your study of Budo may not be the same as your training partner.

The shingitai basics of martial arts are distance angles and timing.  In order for this to be affective this must be trained in a dynamic environment to produce real results; otherwise you are simply becoming acclimated to what occurs too often in the dojo-varying levels of reality.  Too often the training partner can be too passive and destroy any reality to the training.  (That is if you intend to keep it real.)  Not saying that your partner should punch you in the face when he or she sees an opening but should be honest enough to communicate effectiveness.

In this case it also helps immensely to often change your training partners to understand what works and what does not work on specific body styles from a physical perspective.   Also you need to have an agreement with your training partner that you maintain a high level of reality in the training session, almost training in a randori fashion.  Asking your partner to actually seek and attack openings that may be found in your distance angles and timing will highly improve your movement keeping you honest and safe as possible.

You also must be willing to train outside of your normal comfort zone, trying new things and exposing yourself to new challenges.  Too often we end up locked into a go through the motions trance in our training and lose the reality.  The truth is that most likely the physical confrontation we will experience will not stem from a Bujinkan practitioner. Therefore, the standard training punch we are all so used to will not be there.  I also might be fair to say that we are all too accustomed to controlling the space of a Bujinkan practitioner which the physical movement and attack style is extremely familiar.  I’m not saying that you must cross train with other fighting styles to avoid this; I’m saying that simple awareness and concentration maintaining awareness of this and similar aspects will support in avoiding allowing your mind to become accustomed.  Simply saying to the training partner that if you feel there is an opening or that the movement is dangerous or not effective, please be honest.  It does not require being slammed to the floor, but simply communicating and being honest in your focused and deliberate practice.

Bufu Ikkan

                                                                                                                                Doug WILSON

TOGAKURE RYU

Posted on Updated on

Ecole de la porte cachée.
Ninpo Tai Jutsu
Origine : Chine (Techniques de Kempo)
Date de création : 12° Siècle.

Philosophie de l’école :
La violence doit être évitée et le Ninpo est Bujutsu. Le sabre doit être pacifique, il doit protéger la patrie, la famille, et la nature.

Principes :
3 armes secrètes :
Le Semban Shuriken, étoile de lancé à quatre pointes. Le Shuko, griffe de main utilisée pour le corps à corps, l’escalade, ou contre un sabre. Le Shindake, tube de bambou ( ou fourreau de sabre ) servant soit de sarbacane soit de tuba.

 

Santo Tonko no Kata

Kata ude tonso kata
Migi ude tonso gata
Hidari ude tonso kata
Hidari migi tonso gata
Hidari tonso gata
Kubisugi tonso kata
Migi tonso gata
Migi te kubi sugi tonso gata
Atekomi tonso kata
Kote uchi tonso kata
Migi uchi tonso gata
Sayu kumogakure kata
Kosei kirigakure kata
Happo kirigakure kata

Shinobi Gaeshi Gata

Shige Gaeshi
Shige Dori
Yoko Nagare
Ushiro Nagare

Kenjutsu

Kamae

Ichi no kamae
Seigan no kamae
Chudan no kamae
Gedan no kamae
Tosui no kamae
Hasso no kamae
Kasumi no kamae
Totoku hyoshi no kamae

Happo Biken

Hi ryu no ken
Kasumi no ken
Muso ken no kamae (ura nami)
Dato no ken
Issen no ken
Raiko no ken
Itto nage
Itto giri
Kiri kaeshi
Sutemi
Metsubushi
Kage no itto
Shinobi iai
Te no uchi
Sageo gata sono ichi
Sageo gata sono ni
Tai wari itto (itto ryu dan)

TAKAGI YOSHIN RYU

Posted on Updated on

Ecole du cœur du grand arbre (et du cœur enraciné).
Origine :
Date de création : 17° Siècle.
Philosophie de l’école : Jutai Jutsu.

Regarder les yeux de l’adversaire et utiliser la vitesse.

Principes :
Empêcher l’adversaire de s’échapper de la saisie en l’accompagnant en roulade. Luxations et torsions sont maintenues près de soi pour paralyser l’adversaire avec le Ki (énergie). Cette particularité provient du fait que ce Ryu est un style interne. Pour cette raison on ne projette pas au loin. Le style de cette école ressemble fortement à des techniques d’Aikido.

Shoden no Maki

Omote Gata
(Beginning Forms)

Kasumi Dori
Do Gaeshi
Karame Dori
Kyo To
Kata Mune Dori
Ryo Mune Dori
Oi Kake Dori
Kaigo Kudaki
Iki Chigai
Yui Gyaku
Ran Sho
Ken Nagashi
Hiza Guruma

Shoden no Kata Ura Gata
(Reverse Beginning Forms)

Ate Komi
Gyaku Dori
Menbu
Gyaku Dori
Ryo Ashi Dori
Menbu
Keri Komi
Kata Mune Dori
Ryo Mune Dori
Ryo Ashi Dori
Tengu Dori
Kaigo Kudaki
Hiki Taoshi
Tsuki Taoshi
Ude Ori
Hiki Komi
Nagashi
Keri Komi
Ude Ori
Eri Jime

Eri Jime Kata
(Strangling Forms)

Hon Jime
Gyaku Jime
Ude Jime
Iheki Jime
Itami Jime
Oshi Jime
Gyaku Oshi Jime
Suwari Jime

Chuden no Maki

Sabaki Gata
(Middle Scroll)

Kata Mune Dori
Ryo Mune Dori
Oni Kudaki
Seoi Tan
Koshi Nage Tan
Ude Ori
Sakate Nage
Kimon Nage
Ate Nage
Kocho Dori

Tai no Kata
(Body Forms)

Koshi Guruma
Yottsude
Yottsude Kuzushi
Keito
Koshi Ori
Koshi Nagare
Kumoi Gaeshi
Ryote Gake
Sui Ryu
Ryu Setsu
Echigo Kuzushi
Kasasagi
Hyo Tsui
Tsuta Karame
Tatsu Otoshi

Okuden no Maki

Shirabi Gata
(Upper Scroll)

Gai Do
Kuruma Gaeshi
Ten Gaeshi
Narare Dori
Yama Otoshi
Tomo Arashi
Sode Guruma
Ryo-te Gake
To Sai
Sue Otoshi
Tai Kudaki
So Fu
Gyaku Dori
Rampu
Fusetsu

Moguri Gata
(Lower Scroll)

Gokuraku Dori
Jigoku Dori
Tama Kudaki
Hicho Dori
Oni Buse
Inazuma Nage
Mizu Dori
Rai Setsu
Tai Otoshi
Moguri Dori
Moguri Nage

SHIDEN FUDO RYU

Posted on Updated on

Ecole du cœur de l’Immuable.
Origine : Chine (Techniques de Kempo)
Date de création : 12° Siècle.

Philosophie de l’école :
La patience n’est seulement qu’un instant. Savoir que le sentier sur lequel nous marchons est le chemin de la rectitude. Oublier l’indifférence et l’égoïsme. Obtenir la paix du cœur par la compréhension du cœur immuable (Shindenfudo).

Principes :

Le secret de ce Ryu passe par la recherche, l’étude, et la pratique du « principe naturel, de la nature, et de sa propre nature ».Il faut donc rechercher le mouvement le plus naturel possible, sans force, c’est Uke qui nous donne ses ouvertures et les solutions, il faut le laisser faire et bouger « naturellement ». Le Ryu peut être divisé en 2 parties :

DAKENTAIJUTSU (Art de la frappe) :

Ten no Kata

Nichi Geki
Gekkan
Fubi
Uryu
Unjaku·Hibari
Setsu Yaku·Setsuyo
Musan
Karai

Chi no Kata (Suwari Gata)

Riken
Shinken
Raiken
Henkyo
Issen
Haken·Akuken
Kenkon
Suiryu

Shizen Shigoku no Kata

Tai Nagashi
Kobushi Nagashi·Ken Nagashi
Fubatsu
Ryote Gake
Kasasagi
Suzu Otoshi
Kasumi Otoshi
Roto
Fudo
Ugari
Fukan·Fuki
Shizen

JUTAIJUTSU  (Art de projeter et luxer)

Kamae

Za Kamae (Fudoza·Karafu)
Hira Ichimonji no Kamae
Seigan no Kamae
Katate Seigan no Kamae
Shizen no Kamae

Shoden no Kata

Kata Mune Dori
Gyaku Kata Mune Dori
Gyaku Kata Mune Dori Ude Ori
Matsu Kaze
Matsu Kaze Ryote Waza·Nage
Ryuko
Ryuko Ashi Gata
Gedan Gake
Gedan Harai Goshi
Ude Ori
Ude Ori Kyu In
Kimon Dori
Kimon Koshi Nage
Jinchu Nage
Jinchu Koshi Otoshi
Koromo Gaeshi
Koromo Gaeshi Osae Komi
Saka Otoshi
Saka Otoshi Kasumi
Satani Nage
Satani Nage Gyaku
Katate Otoshi
Katate Otoshi Osae Komi
Gyaku Nage
Gyaku Nage Osae Komi
Gokuraku Otoshi
Gokuraku Otoshi Ude Ori

Chuden no Kata

Fu Setsu
Tama Otoshi
Ugo
Midari Dori
Tsuki no Wa
Kocho Dori
Kasa Harai
Kaku Sei
Kasumi Gake
Ryo Yoku
Utsushi Dori

Okuden no Kata

Hyo Fu
Goja Dori
Te Ate
Ganka
Tatsu Maki
Furoshi Nage
Suichu Shiai no Waza
Yama Arashi
Bai Setsu